100% [FR] La prophétie du magicien / Chapter 1: Chapitre 1 La prophétie
[FR] La prophétie du magicien original

[FR] La prophétie du magicien

Author: Lacertus_Al_Vereth

© Webnovel

Chapter 1: Chapitre 1 La prophétie

Dans les ruines de Visontis, au centre du continent Coelum, deux prêtres-guerriers aidaient le grand pontife Aurum à escalader la pente escarpée qui menait au temple du soleil — la plus ancienne basilique du continent. Creusé à même la falaise qui entourait et surplombait l'ensemble de la cité, le chemin avait perdu la grandeur ancienne qui l'avait caractérisée. Chaque dalle présentait des fissures où des mauvaises herbes poussaient et les chandeliers gravés n'étaient plus que des gravas sur le sol.

Malgré la vieillesse, le prélat continuait d'exercer sa charge sacrée dans la dignité. Bien qu'aveugle, il tourna la tête vers l'ancienne capitale. Les souvenirs des lieux restaient vifs dans sa mémoire. Nul bâtiment ne pouvait être comparé à ce qu'ils avaient été jadis. De nombreuses légions avaient ravagé le palais de l'ombre immaculée, le joyau de la ville, alors qu'elles avaient promis de le protéger pour l'éternité. Après la mort des enchanteurs, la magie contenue dans la tour de l'ordre s'était libérée et avait emporté dans le néant le huitième de la ville. A travers de nombreux raids, les voleurs, les bandits et les maraudeurs avaient pillé l'or et l'argent qui avaient servi de parure au sénat. Et même les temples protégés par le clergé avaient subi de nombreuses attaques. La trahison du triumvirat avait transformé toutes ces grandeurs en décombre et brisé l'empire huludien en plusieurs royaumes.

Arrivé à un élargissement, une nouvelle crise se déclencha et le souverain suprême de l'église cracha du sang. Une heure plus tôt, son médecin l'avait informé de l'approche imminente de la mort. Comme il s'y était résolu depuis des années, cette annonce ne l'avait pas bouleversé. En l'honneur de son dieu, Korris, le monarque solaire et le seigneur de la guerre, il avait décidé d'officier une dernière fois.

Leur ascension avait aggravé l'état du pontife. Sa toux n'avait pas cessé de croître et maintenant ses veines se marbraient d'un noir intense.

— Arrêtez-vous, ordonna-t-il d'une voix saccadée par sa respiration laborieuse. Ma fin est proche et cet endroit sera le lieu de mon passage. Je n'atteindrai pas notre destination. Aidez-moi à me préparer pour la cérémonie.

Sans une parole, ses suivants s'exécutèrent, l'allongèrent et allumèrent différents encens autour de lui. A travers leur geste, Aurum capta leur tristesse et leur nervosité.

— Vous connaissez ma dernière volonté, reprit-il d'une voix plus faible. Apportez mon médaillon à la nouvelle basilique et que notre dieu choisisse mon successeur. Mon temps est révolu.

Les deux prêtres acquiescèrent, s'agenouillèrent à son côté et commencèrent la prière sacrée.

Aurum inspira et expira. Il connaissait le rite de passage depuis son noviciat et l'avait prodigué pendant des années mais le recevoir lui donnait une nouvelle sensation, un étrange mélange composé de peur et d'accomplissement. A travers les différents exercices méditatifs du culte, il se prépara à quitter son enveloppe mortelle. Bientôt son jugement aurait lieu et il ignorait si ses actes avaient eu assez de valeur pour qu'il échappât au cycle des réincarnations.

Il porta la main au niveau de son médaillon, l'emblème de sa charge. Composé d'or et d'obsidienne, il possédait la forme d'un colibri — la représentation de son dieu. A son toucher, une vision et une voix tonitruante s'imposèrent à son esprit. Dans un balbutiement, il la répéta.

— Autrefois pur, le sang du dragon s'est dilué. L'enfant inhumain d'un être contrefait est sur le point de naître. Son pouvoir sera renforcé par le sang de son père trois fois maudit. S'il n'est pas guidé, les fils du destin pourront être coupés et le chaos libéré de ses chaînes. Prenez garde à la venue du magicien insatiable !

Les prêtre-guerriers sortirent de leur méditation et s'empressèrent de se tenir à son chevet. Son aura royale avait disparu et son visage rayonnait d'une sérénité qu'ils n'avaient jamais vue. Sans le vérifier, ils savaient que la vie l'avait quitté.

— Accomplissons notre devoir ! dit l'un d'eux en ramassant le médaillon.

Quelques minutes plus tard, à plusieurs milliers de kilomètres à l'est, dans la ville de Créonia, la prophétie prenait forme.

Assisse sur la chaise d'accouchement, Fausta vivait la venue de son premier enfant. Malgré la fatigue, elle demeurait d'une grande beauté. Ses cheveux auburn lumineux intensifiaient la profondeur de ses yeux noirs et la finesse de son visage.

Lorsqu'elle avait ressenti les signes avant-coureurs de la naissance, elle avait choisi de rejoindre sa résidence secondaire, plus près de la civilisation que son domaine.

Autour d'elle, de nombreux meubles ornaient sa chambre : il s'y trouvait un lit à dais, plusieurs coffres et armoires ainsi qu'un grand dressoir recouvert de multiples bijoux et flacons de parfums. De somptueux rideaux de soie pendaient aux fenêtres composées de multiples carreaux de verre transparent. Un feu vigoureux flambait dans la cheminée. Ses servantes agitées travaillaient sous les ordres de la vieille sage-femme qui l'assistait pour la naissance.

Une nouvelle contraction arriva, plus forte que les précédentes. La terreur la gagna. Et si tout se passe mal ? se demanda-t-elle. Elle ne désirait pas une répétition de sa tragédie familiale avec la mort de son enfant à venir. Elle se remémora subitement les paroles de son mari :

— Tu ne succomberas pas à la peur, car en elle réside le danger suprême. Elle pourra te détruire bien plus facilement que tout autre chose. Accepte-la et laisse-la passer. Ainsi, elle perdra sa consistance et se dispersera en fumée.

Elle se concentra sur sa respiration et vit toutes les sensations et les sentiments qui s'emparèrent de son être. D'autres peurs survinrent mais, cette fois-ci, elle les accueillit sans les craindre. Focalisé sur sa poussé, la notion de temps disparut et la délivrance du bébé se déroula sans soucis.

Lorsque le nouveau-né sortit, la sage-femme le saisit et coupa le cordon ombilical.

Afin de vérifier son état, la maïeuticienne l'étudia de toute part. C'était un garçon à la peau lisse et rosée. Ses cheveux, presque identiques à ceux de sa mère se différenciaient par des pointes améthyste. Ses pupilles verticales lui rappelèrent celles d'un serpent. Bien plus étonnant encore, elles oscillaient entre le rouge vif et le bleu profond. Ses iris croisèrent les siens et elle y lut une intelligence supérieure à celle d'un nourrisson du même âge. Surprise, un couinement s'échappa de sa bouche.

— Puis-je avoir mon enfant ? demanda la mère d'une voix faible.

D'un geste nerveux, l'accoucheuse le lui donna. Influencée par son instinct maternel, Fausta l'étreignit et un mince sourire apparut sur ses lèvres. De nouveau, elle possédait une famille. Comme s'il savait qu'elle était sa génitrice, le bébé l'imita.

Quelques minutes plus tard, Créon et Valentinus entrèrent en trombe. Ils avaient suivi les coutumes et avaient prié au temple de Sebi pendant toute la durée de l'accouchement.

Fausta se reposait sur un grand lit apprêté pour l'occasion, son fils dans ses bras. Elle observa les deux jumeaux — des images parfaites excepté au niveau des yeux. Elle s'attarda sur l'ainé, Créon, son mari. Elle s'était habituée à ses iris et pupilles blanches parsemées de veines noires — le stigmate d'une de ses nombreuses aventures. Ses longs cheveux blonds bouclés aux couleurs des champs de blé cascadaient sur ses épaules recouvertes d'une longue toge bleue. Son visage marmoréen ne dégageait aucune émotion mais au fond de ses yeux, elle put y déceler une inquiétude qu'elle n'avait jamais vue chez lui auparavant. Une douce chaleur réconforta son cœur.

Avant la chute de l'empire, leur père, Albus Kanoran, avait administré la ville de Natalium et la province du même nom. Après la scission, le peuple de l'ancien gouverneur avait reconnu Valentinus comme souverain et l'avait proclamé roi d'un nouveau royaume, celui d'Anacréonia. Créon, ancien détenteur du titre d'enchanteur impérial, continuait d'étudier les mystères de la magie.

Le roi s'avança jusqu'au pied du lit et d'une voix cérémonieuse récita la réplique traditionnelle :

— Depuis le début du monde, les dieux ont accordé leur bénédiction à toute famille unie. Afin que cette protection continue jusqu'à la fin des temps, que le frère donne au frère son enfant gracieusement céder par la mère et qu'ils soient liés dans les tourments et la prospérité.

Fausta dévisagea son fils. Ses joues potelées lui donnèrent envie de le garder dans ses bras mais le devoir domina la tentation. D'un geste tremblant et en silence, elle le donna à son beau-frère.

D'un pas assuré, Valentinus retourna à côté de son jumeau.

— Mon frère, je te présente ton fils, reprit-il de la même voix. Que le bonheur l'accompagne tout au long de sa vie et que sa destinée soit exceptionnelle.

Indifférent à la tirade, Créon l'arracha des bras de Valentinus puis il l'étudia. Ses yeux reflétaient la puissance d'Hulud qui coulait dans ses veines. Devant une telle anormalité, l'angoisse de le perdre s'empara de lui. Il canalisa sa magie et matérialisa le miroir du destin. Ce sort interdit par l'ordre des enchanteurs permettait d'entrapercevoir des brides de l'avenir. Quelques larmes coulèrent de ses yeux lorsque les connaissances réservées aux dieux se déversèrent en lui. Après quelques secondes de léthargie, une grande faiblesse se répandit dans les membres de Créon et il faillit lâcher son enfant. Il dissipa aussitôt sa construction éthérique et focalisa son attention sur le nouveau-né. Il n'avait rien. Rassuré, il le souleva au-dessus de sa tête.

— Selon le nom perdu du savoir et de la connaissance, je te baptise Ysk Kanoran.

Après un court instant d'hésitation, il rajouta.

— Que les dieux t'apportent leur bénédiction et une vie pleine de bonheur.

Ces paroles terminèrent la cérémonie traditionnelle et lui rendirent sa liberté d'agir.

Créon regarda l'icône de Korris sur le mur et hésita. Même s'il ne craignait pas la malédiction des dieux, il avait peur pour tous ceux qu'il aimait. Quelques secondes plus tard, après avoir jaugé les différentes options, il prit sa décision. Il dégaina son couteau et s'ouvrit la veine du poignet. Un sang écarlate s'en échappa.

— Mon fils, bois cette puissance insondable et reçois ma propre bénédiction, celle que les dieux ne pourront t'apporter. Que se réveille en toi le pouvoir endormi d'Hulud et que se libère cette hérédité cachée.

Afin qu'aucune goutte ne soit gaspillée, Créon enfonça sa blessure dans la bouche du nouveau-né. Ysk réticent cria, pleura et se débattit. Indifférent, son père le força à continuer. Le bébé se calma et il commença à apprécier cette substance au goût si riche. Quelques secondes plus tard les pupilles de son fils s'illuminèrent et Créon estima qu'il en avait assez bu. Il ressortit son poignet et puisa dans son pouvoir intérieur pour guérir sa blessure.

Mécontent de ne plus recevoir de sang, Ysk recommença à brailler.

— Je ne dois pas être fait pour m'occuper des enfants, observa-t-il. Find authorized novels in Webnovel,faster updates, better experience,Please click www.webnovel.com <a href="https://www.webnovel.com">www.webnovel.com</a> for visiting.

Créon marcha jusqu'au lit de sa femme et s'y assit.

— Repose-toi, mon amour, lui murmura-t-il. J'ai accompli mon devoir. Son avenir ne dépendra plus que de lui.

Il lui rendit leur enfant et ils s'étreignirent.

Comment (0)

Load failed, please RETRY

New chapter is coming soon Write a review

Weekly Power Status

Rank NO.-- Power Ranking
Stone -- Power Stone

-- Power Stones required for the story behind to catch up

Table of Contents

Display Options

Report inappropriate content
error Tip

Report abuse
Write a review Reading Status: C1
Fail to post. Please try again
  • Writing Quality
  • Stability of Updates
  • Story Development
  • Character Design
  • World Background

The total score 0.0

Review posted successfully! Read more reviews
Send Gifts
Gifted
Thank you for your generous gift.

Cost Spirit Stone to skip ad

You can get it from the following sources

  1. 1. Daily check-in
  2. 2. Invite friends invite now >
  3. 3. Vote for new stories Vote >
learn more >
Vote with Power Stone
Rank NO.-- Power Ranking
Stone -- Power Stone
Get More
Payment Method paypal

Please switch to the pop-up to complete the payment.

Earn Rewards

Earn Rewards

Earn rewards

by completing the missions

Complete the daily and EXP missions, as well as every week’s reading missions to obtain EXP and SS as rewards.

Learn more about the rules 1. You can obtain the corresponding EXP and Bonus SS as rewards by completing daily missions and EXP missions, as well as weekly reading missions. 2. The obtained EXP can raise your user level. 3. Bonus SS can be used to unlock chapters, gift authors, etc. They are effective for 30 days. 4. Daily Tasks and corresponding rewards renew daily at 00:00 UTC+8. Don't forget to claim your rewards in time. 5. Weekly Reading Missions refer to the time you spend reading novels and comics on Webnovel every week. 6. The weekly reading time is calculated while your device is connected to the Internet. This might result in a delay of several minutes.

Read longer, Earn bigger

Read on the app and claim your rewards!

Get the App

Read anywhere, anytime